Numéros publiés



Commander un numéro

Accueil > Agenda & Annonces > La planète des naufragés

La planète des naufragés

La décroissance avant la décroissance

mercredi 9 novembre 2016, par Serge LATOUCHE

Une première version de ce texte a été éditée en 1991. Le mot « naufragé » pouvait s’entendre alors dans un sens métaphorique. Il s’agissait des naufragés du Titanic de la grande société. Aujourd’hui, les noyés qui gisent au fond de la Méditerranée se comptent par milliers et ils sont beaucoup plus représentatifs du destin de tous les exclus du banquet de la société de consommation mondialisée dans une planète numérisée. C’est dire que ce livre n’a malheureusement rien perdu de son actualité, bien au contraire. Réactualisé par l’auteur, il porte un regard sans concession sur le délitement de nos sociétés.


L’utilitarisme et l’économisme, propres à la civilisation matérialiste occidentale, tendent à uniformiser de plus en plus la société. Cette formidable machine à réduire les cultures, les modes de vie à des produits de consommation, est aussi une machine à exclure. Elle crée des naufragés du développement que l’on trouve partout : dans les banlieues des métropoles, dans les bidonvilles du tiers-monde, dans les réserves où survivent les espèces humaines mal protégées en voie de disparition. C’est le monde des gagnants qui fabrique de plus en plus d’exclus.
Face au « monde des gagnants », il existe une autre réalité pour les naufragés de cette société consumériste, ces exclus du système dans la « nébuleuse de l’informel ». En effet, la pratique économique reste profondément enchâssée dans un tissu de réseaux de solidarité et de réciprocité reconstruit sur de nouveaux imaginaires bricolés avec plus ou moins de bonheur.
Cette tentative de recréation du lien social est source d’espoir : l’on peut entrevoir les prémices de ce que pourrait être l’après-développement, tel un véritable laboratoire des avenirs possibles. Devant les échecs patents de notre civilisation, il est primordial de remettre en perspective nos principales thèses philosophiques, économiques, anthropologiques et sociales et de changer de paradigme sur les notions de progrès et de développement. C’est un passage obligé et indispensable pour essayer de reconstruire un chemin nous menant à un monde post-occidental.

Samedi 26 novembre de 14 à 16 heures
SALON DU LIVRE DES LANCEUSES ET LANCEUR D’ALERTE
MAISON DES MÉTALLOS - 94, rue Jean-Pierre Timbaud - 75011 Paris

Voir en ligne : Éditions Libre & Solidaire

Commander un numéro

Site réalisé SPIP avec SPIP | nous contacter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0